Chapitre 10 Première Secours

Les armes employées par la police

Attention : les gens qui aident les victimes d’armes utilisées par la police peuvent attirer encore plus de violences policières sur eux-mêmes. Essayez d’abord de vous éloigner du danger immédiat en emmenant la personne blessée.

Gaz poivre et gaz lacrymogène

image

Si vous pouvez vous éloigner suffisamment de l’endroit où le gaz poivre ou les bombes lacrymogènes (qui font pleurer les yeux) ont été répandus, leurs effets disparaîtront d’eux-mêmes. Les effets du gaz poivre s’effacent rapidement, mais ceux des bombes lacrymogènes peuvent durer une heure ou plus.

Ne touchez pas de bombes lacrymogènes à mains nues. Elles sont chaudes et vous brûleraient si vous les ramassiez tout de suite.

Recouvrez-vous la bouche et le nez d’un foulard trempé dans l’eau ou le vinaigre, pour avoir une petite protection.

  1. Surveillez la respiration. Le gaz poivre cause parfois de graves problèmes respiratoires, surtout chez les personnes qui ont de l’asthme, et ce spectacle peut être très effrayant. Aidez la personne à rester calme.
  2. Rincez les yeux avec beaucoup d’eau, depuis l’intérieur (près du nez) vers l’extérieur (près de l’oreille).
  3. Retirez les vêtements qui ont été touchés par les gaz une fois que vous êtes dans un endroit sûr où vous ne serez plus exposé aux gaz ou à d’autres produits chimiques.
  4. Lavez la peau, une zone à la fois (ou attendez tout simplement que les effets des gaz s’effacent) : trempez un tissu d’huile minérale ou végétale, puis passez ce tissu huilé sur une zone de la peau. Tout de suite après, enlevez cette huile avec un autre tissu trempé d’alcool. Si l’huile reste plus de 30 secondes sur la peau, elle se mêlera au produit chimique qui s’y trouve déjà et brûlera la peau. Si vous n’avez pas d’huile ni d’alcool, il suffit de rincer avec beaucoup d’eau. Ou d’attendre. Avec le temps, la douleur disparaîtra.

Un bain pour les yeux et la bouche qui soulage la sensation de brûlure causée par le gaz poivre

Dans une petite bouteille, mettez une part d’eau et une part égale d’un antiacide liquide (à base d’aluminium ou de magnésium, comme le Maalox), et mélangez bien le tout.

Les yeux : écartez les paupières de la personne et versez le mélange à partir de l’intérieur de l’œil (près du nez), vers l’extérieur (près de l’oreille).

La bouche : demandez à la personne de se rincer la bouche pendant un moment avec une petite quantité du mélange à la fois, puis de le recracher.

Ce mélange peut aussi aider à retirer le gaz poivre répandu sur la peau.

Autres armes policières

Les balles en caoutchouc, les grenades lacrymogènes, les canons à eau et les matraques risquent de provoquer des saignements, des saignements internes, des fractures, et d’autres blessures. Les blessures à l’œil et à la tête peuvent être graves. Examinez la personne de la tête aux pieds. Surveillez tout signe de saignement interne ou d’état de choc : étourdissement, pâleur, ou faiblesse, p. L’état de choc. Voir p. Blessure aux yeux pour les lésions aux yeux.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →