Chapitre 10 Première Secours

Les piqûres et les morsures

image

Ne coupez pas la peau à l’endroit d’une morsure ou d’une piqûre et n’essayez pas non plus d’en aspirer le poison. De plus, les garrots n’empêchent pas que le venin circule dans le sang, mais aggravent au contraire l’état de la personne qui a été piquée.

La plupart des morsures et des piqûres sont douloureuses, mais elles ne sont pas forcément dangereuses. Même les animaux dont les piqûres ou les morsures sont mortelles n’injectent généralement pas assez de venin pour tuer une personne. Restez calme et observez la zone mordue. Si aucun problème ne se développe, ou si l’état de la personne s’améliore au bout de quelques heures (selon la nature de l’animal), il n’y a sans doute rien à craindre. Mais surveillez de très près les enfants, car le venin risque de leur faire plus de mal, leur corps étant plus petit.

Morsure de serpent

  1. Éloignez-vous du serpent. Certains serpents sont encore capables de mordre pendant quelques minutes après leur mort.
  2. Retirez les bijoux ou les vêtements qui sont près de la morsure, car le corps risque d’enfler.
  3. Installez la personne de façon que la partie mordue se trouve plus bas que le niveau du cœur. Puis immobilisez cette partie du corps en y posant une attelle ou une écharpe. Plus les muscles bougent, mieux le venin se répand.
  4. Nettoyez délicatement la plaie. Ne frottez pas.
  5. Pour la plupart des serpents, ou si vous ne savez pas de quel serpent il s’agit, gardez la personne en observation pendant quelques heures. S’il y a peu ou pas d’enflure, ni de douleur ou de rougeur, il n’y aura pas d’autres conséquences. Les signes de danger sont une grosse enflure ou une forte douleur, de la somnolence (la personne est à moitié endormie), les paupières qui tombent, des étourdissements, de la faiblesse, des nausées, ou des saignements de la bouche ou du nez.

Demandez à la personne de remuer un peu de salive dans sa bouche et de la cracher dans un verre transparent. Si le crachat est rose ou teinté de sang, c’est que les gencives sont en train de saigner. Ceci est aussi un signe de danger.

Pour les serpents cités ci-dessous, enveloppez fermement la zone mordue :

image image

Enroulez fermement la bande de pansement pour empêcher que le venin ne progresse dans tout le corps, mais pas serré au point de couper la circulation du sang. Tâtez le dessus du pied enveloppé pour essayer de trouver le pouls sous le bandage.

image

Posez une attelle pour immobiliser le membre.

Le venin de la plupart des vipères et de certains cobras n’endommage que la zone affectée. Ils ne causent pas de dégâts dans le reste du corps. Pour ces serpents-là, ne bandez pas le membre affecté.

Il existe un sérum antivenin pour beaucoup de serpents venimeux. Si vous pouvez obtenir une aide médicale, décrivez le serpent aussi précisément que possible, pour qu’on puisse choisir l’antivenin qui convient. Si c’est faisable, gardez dans votre trousse médicale un antivenin pour les serpents qui sont courants dans votre région, avant que les situations d’urgence ne se présentent.

Si le venin du cobra cracheur a atteint les yeux : rincez à grande eau.

image

Si vous n’avez pas d’eau, du lait ou de la bière conviennent aussi. Mais n’utilisez pas de produits chimiques puissants et irritants.

Les pythons et les boas ne sont pas venimeux, mais leurs morsures peuvent causer des infections graves de la peau. Observez la plaie et s’il y a des signes d’infection, comme une rougeur qui augmente, une chaleur de la peau autour de la morsure, une enflure, ou du pus, appliquez le traitement pour une plaie infectée (p. L’infection à Traitement de l’infection). Parfois, ces serpents causent des blessures par écrasement, en serrant très fort la personne dans leurs anneaux.

Si la morsure présente des traces de crocs, le serpent est venimeux. S’il n’y a pas de marques de crocs, il est moins probable que le serpent soit venimeux, mais il pourrait l’être quand même.

Araignées et scorpions

image

Même si elles peuvent faire très mal, la plupart des morsures d’araignées et les piqûres de scorpion ne causent pas de dégâts graves ou durables. Immobilisez la partie mordue, et appliquez de la glace ou faites couler de l’eau froide, pour soulager la douleur. N’ouvrez pas la morsure en coupant la peau, ne faites pas de garrot, et ne bandez pas le membre avec un pansement. La chaleur n’aide pas à la guérison, mais l’immobilisation est très efficace.

Si vous savez que l’araignée ou le scorpion appartient à une espèce mortelle, ou, si après la piqûre vous observez des signes tels que des maux de ventre, des démangeaisons, de la transpiration, et des difficultés à respirer, recherchez vite une assistance médicale. Il peut y avoir un antivenin approprié.

Pour les piqûres de l’araignée appelée “ la veuve noire” ou les piqûres de scorpion, vous pouvez donner du diazépam sur le chemin du centre médical, pour éviter les spasmes des muscles et pour calmer la personne (p. Diazépam).

Abeilles et guêpes

Après une piqûre, vérifiez si le dard (la petite aiguille qui vous a piqué) est resté dans la peau et retirez le plus tôt possible. La zone de la piqûre peut devenir rouge, enflée et douloureuse. Appliquez une pâte faite de bicarbonate de soude et d’eau, ou quelque chose de froid sur la zone piquée. Ceci réduira l’enflure et calmera un peu la douleur.

Les allergies sévères aux piqûres d’abeilles ou de guêpes sont rares, mais peuvent être mortelles. Voyez la page Les allergies (anaphylaxie) pour les signes et le traitement des allergies sévères.

Tiques

Les tiques peuvent transmettre de nombreuses infections dangereuses quand elles piquent leurs victimes. Pour en savoir plus sur les tiques et la façon de les enlever en toute sécurité, p. Les tiques et les aoûtats.

Poissons et méduses

image

Éloignez la personne des méduses et débarrassez-la de ses tentacules. Lavez l’endroit de contact à l’eau de mer. Si la personne a été piquée par un poisson, retirez les épines avec des pincettes ou une pince.

Plongez le membre touché entièrement dans l’eau chaude pendant 20 minutes, pour soulager la douleur, mais assurez-vous d’abord que l’eau n’est pas brûlante. Cette méthode marche mieux pour les piqûres de poissons que pour les méduses.

Il existe de nombreux remèdes locaux, mais ils ne sont pas efficaces contre tous les poissons ou toutes les méduses. Par exemple, les piqûres de méduses-boîtes (les Cubozaires) sont soulagées par un lavage au vinaigre. Mais le vinaigre empire les piqûres d’autres méduses. La papaye ou la poudre d’attendrisseur de viande (qui contient de la papaïne) sont des remèdes maison bien connus pour les piqûres de méduses, mais ils ne semblent pas être efficaces pour toutes les méduses, et peuvent parfois intensifier la douleur.

Permettez à la victime d’utiliser et de bouger ses membres. Contrairement aux piqûres de serpents et d’araignées, l’immobilisation n’aide en rien dans les cas de piqûres de méduse ou de poisson. Cherchez une assistance médicale si des difficultés respiratoires se produisent, ou si d’autres problèmes s’aggravent.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →