Chapitre 12 Prévention : comment éviter un grand nombre de maladies

Hygiène de la communauté

  1. Les puits, les points d’eau, les sources et leurs alentours doivent être tenus propres. Si nécessaire, entourez-les d’une barrière. Les animaux ne doivent pas approcher un endroit d’où les gens tirent l’eau qu’ils boivent. Empêchez les gens de déféquer et de déposer des déchets dans la zone du point d’eau. Veillez attentivement à ce que les ruisseaux ou les rivières restent propres et purs en amont (c’est-à-dire avant) de l’endroit où on tire de l’eau. Ne laissez pas la corde du puits traîner par terre.
  2. Brûlez les déchets. Enterrez ceux qu’on ne peut pas brûler loin de la maison, des puits, et des sources d’eau.
  3. Construisez des latrines pour éviter que les cochons et d’autres animaux n’approchent des excréments humains. Un trou profond, entouré d’une petite maison, convient assez bien. Plus le trou est profond, moins il y aura de problèmes de mouches et d’odeur.

Voyez le dessin d’une latrine simple, facile à construire

Ja

Pour diminuer les mauvaises odeurs et éviter d’avoir énormément de mouches, jetez un peu de terre, des cendres, ou de la chaux dans le trou après chaque utilisation. Recouvrez aussi le trou de la latrine avec un couvercle après chaque utilisation.

Les latrines doivent se trouver à au moins 20 mètres de toute maison, et des puits.

S’il n’y a pas de latrine, déféquez loin de la maison, des puits, des sources, et des endroits où les gens se baignent. Apprenez à vos enfants à faire comme vous.

Vous trouverez ci-dessous des instructions pour la construction de latrines améliorées. Il est aussi possible de construire des latrines qui produisent un bon engrais pour les jardins potagers.

L’utilisation de latrines permet d’éviter beaucoup de maladies.

Utilisation des latrines pour gérer les déchets humains

Quand les déchets humains ne sont pas bien gérés, ils créent des problèmes très importants pour les personnes et pour la communauté : eau, aliments et terrains pollués par des microbes qui amènent la diarrhée et d’autres troubles de santé graves. L’utilisation de toilettes empêche les microbes de se répandre dans notre milieu de vie, et protège la santé de toute la communauté. Mais en plus de la protection de la santé, les latrines ou toilettes doivent offrir certaines qualités, pour répondre aux attentes des gens. Ce sont, entre autres :

L’intimité. Les toilettes peuvent n’être qu’un trou profond dans le sol. Mais, à cause du besoin d’intimité, il est important qu’elles soient situées dans un abri qui ait une porte ou un rideau. Les abris peuvent être fabriqués à partir de matériaux locaux, ou avec du béton ;

La sécurité. Elles doivent aussi garantir la sécurité. Elles doivent être bien construites (personne ne les utilisera si elles risquent de s’écrouler) et se trouver dans un lieu où les femmes et les filles ne courront pas de risque de violence sexuelle (pas éclairées, pas bien fermées, loin de la maison, ou dans un endroit isolé) ;

Le confort. Les gens utiliseront plus volontiers des toilettes qui offrent un endroit pour s’asseoir ou s’accroupir confortablement, et un abri assez grand pour s’y tenir debout et y bouger. De même pour des toilettes proches de leur maison, et abritées du vent, de la pluie ou de la neige ;

La propreté. Si les toilettes sont sales ou sentent mauvais, personne ne voudra les utiliser. De plus, les toilettes sales sont causes de maladies. Le partage des tâches de nettoyage, ou le paiement d’un salaire ou d’autres avantages à un membre de la communauté pour l’entretien des toilettes permet d’assurer leur propreté continue.

Le respect. Des toilettes bien entretenues apportent le respect et une certaine importance à leur propriétaire. Ce peut être l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes décident de fournir des efforts et de l’argent pour la construction de toilettes.

La possibilité d’avoir de l’eau propre pour se laver et pour boire est une autre condition très importante qui affecte la santé. Les femmes ont, de plus, besoin de moyens de lavage et de séchage des garnitures hygiéniques en période de règles.

Types de toilettes

Plusieurs sortes de toilettes peuvent être construites, à l’aide de ressources locales. D’autre part, il n’existe pas de type unique de toilettes qui convienne forcément à toutes les communautés ou à toutes les familles. Il faut donc évaluer les avantages de chaque type.

Note : Ces dessins montrent les toilettes sans porte pour que vous puissiez en voir l’intérieur. Toute toilette doit avoir une porte, et les trous doivent être recouverts par un couvercle quand ils ne sont pas utilisés.

Ja

Toilettes à compostage à fosse simple pour la plantation d’arbres

Une fosse peu profonde, une plate-forme et un abri mobile. Plus adaptées aux endroits où les gens veulent planter des arbres et peuvent gérer des toilettes mobiles.

Ja

Toilettes à fosse fermée

Une fosse profonde, une plate-forme et un abri. Plus adaptées aux endroits où les eaux souterraines sont profondes et où il n’existe pas de risque d’inondation.

Ja

Toilettes sèches avec dérivation de l’urine

Une structure au-dessus du niveau du sol avec deux compartiments, une cuvette qui sépare l’urine des excréments, et une conduite de dérivation de l’urine. Plus adaptées aux endroits où les gens utiliseront les déchets humains comme engrais, et où la nappe phréatique est haute, ou s’il y a un risque d’inondation.

Ja

Toilettes améliorées à fosse ventilée (Toilettes VIP)

Un siphon scellé à l’eau, une plate-forme, 1 ou 2 fosses profondes et un abri. Plus adaptées aux endroits où les eaux souterraines sont profondes et où les gens utilisent l’eau pour la toilette de l’anus après la défécation.

Ja

Toilettes à compostage à double fosse

Deux fosses peu profondes, une plate-forme et un abri léger, mobile ou permanent, assez grand pour recouvrir les deux fosses. Plus adaptées aux endroits où les gens utiliseront les excréments comme engrais.

Ja

Toilettes à chasse d’eau manuelle

Un siphon scellé à l’eau, une plate-forme, 1 ou 2 fosses profondes et un abri. Plus adaptées aux endroits où les eaux souterraines sont profondes et où les gens utilisent l’eau pour la toilette de l’anus après la défécation.

Où construire les toilettes

Quand vous décidez de l’emplacement des toilettes, il est important de vous assurer que vous ne polluerez pas de puits ni d’eaux souterraines. Le risque de pollution des eaux souterraines dépend des conditions locales, comme le type de sol, la quantité d’humidité dans la zone considérée, et la profondeur des eaux souterraines. Mais quelques règles générales peuvent garantir la sécurité dans la plupart des circonstances.

Le fond de la fosse (s’il s’agit de toilettes à fosse) ou du compartiment (s’il s’agit de toilettes à compostage) doit se trouver à au moins 2 mètres ½ au-dessus du niveau des eaux souterraines. Si vous creusez une fosse pour des toilettes et que le sol est très humide, ou si la fosse se remplit d’eau, ce n’est pas un bon emplacement. N’oubliez pas que le niveau de l’eau est beaucoup plus élevé pendant la saison humide. Ne construisez pas de toilettes à fosse sur un terrain inondable.

Quand il y a un risque de pollution des eaux souterraines à partir de toilettes à fosse, envisagez de construire des toilettes au-dessus du sol, comme les toilettes sèches décrites p. Types de toilettes.

Ja

Les toilettes doivent se trouver à au moins 20 mètres des fleuves, des lacs, des sources, des rivières et des puits.

Les eaux souterraines s’écoulent vers le bas, ou « aval ». S’il n’y a pas d’autre choix que de construire les toilettes dans un endroit où il y a un risque de pollution des eaux souterraines, placez les toilettes en aval des puits voisins.

Les puits doivent se trouver en amont (plus haut que) de toilettes à fosse parce que les eaux souterraines s’écoulent vers l’aval.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →