Chapitre 12 Prévention : comment éviter un grand nombre de maladies

Problèmes de santé causés par des moustiques

Ja

Les moustiques transportent des maladies graves, comme le paludisme, la fièvre dengue, et la fièvre jaune. Ces maladies se transmettent rapidement d’une personne à l’autre. Les moustiques se multiplient dans les eaux dormantes.

Pour prévenir les maladies transmises par les moustiques :

Des changements rapides dans l’utilisation des terrains — comme l’abattage d’un grand nombre d’arbres, la construction des barrages, le détournement des rivières, la disparition de la végétation dans de grands espaces — favorisent la multiplication des moustiques.

Les maladies transmises par les moustiques se répandent plus rapidement dans les situations d’urgence, comme les guerres, les grands déplacements de populations, et les catastrophes naturelles, c’est-à-dire quand les gens ont du mal à appliquer les moyens de prévention habituels.

Comment les moustiques causent des maladies

Les trois maladies graves transmises par les moustiques sont le paludisme, la fièvre dengue, et la fièvre jaune. Chacune de ces maladies présente des signes différents, et est transmise par un moustique différent, qui se reproduit de façons différentes. Mais ces trois maladies peuvent être évitées de la même manière, puisqu’elles se transmettent toutes des moustiques à l’être humain.

Éviter les piqûres de moustiques

Mode de propagation des maladies dues aux moustiques

Ja
  1. Un moustique pique une personne atteinte de le paludisme, de la fièvre dengue, ou de la fièvre jaune.
  2. Le même moustique pique une personne saine.
  3. La personne tombe malade
  4. Un moustique pique la personne malade
  5. Le moustique pique d’autres personnes répandant ainsi la maladie

Toutes les maladies causées par les moustiques peuvent être éliminées par la prévention des piqûres. Pour les moyens d’empêcher que les moustiques ne se reproduisent, voir la section La lutte contre les moustiques dans la communauté ci-dessous. Pour diminuer le risque d’être piqué :

Attention ! Les moustiquaires sont plus efficaces contre le paludisme (p. Comment éviter le paludisme), et moins efficaces contre la fièvre dengue et la fièvre jaune.

La lutte contre les moustiques dans la communauté

Les moustiques pondent des œufs dans l’eau qui dort (c’est-à-dire qui ne coule pas). Il faut 7 jours aux œufs pour éclore. En se débarrassant des eaux dormantes une fois par semaine, ou en les remuant, la croissance des jeunes moustiques (larves) est arrêtée et ceux-ci mourront, ce qui diminuera la quantité de piqûres et les nouveaux cas de maladie. Pour empêcher les moustiques de se reproduire :

Ja

Éliminez les endroits où les moustiques se reproduisent, autour de la maison, et dans le village

  1. Nettoyez les canaux de drainage pour que l’eau circule.
  2. Installez des moustiquaires de fenêtre et de porte.
  3. Mettez un couvercle sur les récipients d’eau.
  4. Assurez-vous qu’il y a un drain convenable autour des puits et des robinets d’eau communautaires.
  5. Débarrassez-vous des vieilles boîtes, des pneus, ou des pots cassés qui gardent de l’eau ; remplissez les trous dans la terre.
  6. Des moyens naturels, comme l’introduction d’une bactérie appelée BTi, sont utilisés dans certains endroits pour tuer les larves de moustiques sans nuire à l’environnement.
Methods for community mosquito control

Autres méthodes utilisées dans les programmes communautaires de lutte contre les moustiques :

L’utilisation d’insecticides

Ja

Les insecticides sont des moyens de lutte de courte durée contre les moustiques. Si vous devez vous en servir, utilisez des équipements de protection individuelle.

Là où les moustiques se reproduisent pendant seulement une partie de l’année, ils peuvent être rapidement détruits par des insecticides. Pendant toute une époque, le DDT a été largement utilisé pour tuer les moustiques porteurs du paludisme. Cet insecticide est pulvérisé à l’extérieur des maisons sur les lieux de reproduction des moustiques. Mais c’est aussi un poison qui peut gravement nuire aux humains et aux animaux, en occasionnant certains cancers et malformations à la naissance. Le DDT peut se répandre sur de grandes distances, par l’air et par l’eau, rester dans l’environnement pendant plusieurs années, et devenir plus dangereux avec le temps. C’est pourquoi de nos jours, dans la plupart des pays, on recommande avant tout les activités de prévention communautaire, et l’utilisation de moins d’insecticides.

Un type d’insecticide appelé pyréthrines cause moins de mal à long terme aux gens, aux animaux, et au sol. Un autre de ses avantages par rapport au DDT ou au malathion (autre pesticide courant et dangereux), est qu’on peut en pulvériser beaucoup moins sur une même surface.

Les pyréthrines ne restent pas concentrées dans l’environnement, mais elles sont toxiques au contact de la peau, et doivent être utilisés avec précaution. Elles irritent la peau et les yeux, et causent des boutons et des difficultés respiratoires. Le contact direct avec cet insecticide doit être évité, surtout par les enfants et les femmes enceintes ou qui allaitent.

Les pyréthrines sont très toxiques quand elles atteignent les sources d’eau. Ne les utilisez jamais près des sources d’eau ou des rivières.

Récemment, le DDT a recommencé à être employé, mais d’une autre manière. Il est maintenant recommandé pour une utilisation limitée à l’intérieur des maisons. La pulvérisation d’une petite quantité de DDT sur les murs de la maison tue les moustiques qui s’y poseront. En même temps, l’application d’une faible quantité de poison dans une zone très limitée permet de ne pas affecter les sources d’eau. De plus, cet insecticide ne risque pas de rendre les moustiques résistants.

Tous les insecticides sont des poisons. En utilisant le DDT, les pyréthrines, ou tout autre insecticide :

Quand on applique trop d’insecticide, les moustiques peuvent y devenir résistants. Au bout d’un certain temps, l’insecticide ne pourra plus les détruire.

La pulvérisation d’insecticides est un moyen d’urgence pour lutter contre les moustiques rapidement. Mais les insecticides ne réduiront les maladies transmises par les moustiques que s’ils sont utilisés dans un programme de traitement destiné à toute la population, et là où tout le village s’efforce de lutter contre la reproduction des moustiques et fait un travail d’éducation communautaire.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →