Chapitre 12 Prévention : comment éviter un grand nombre de maladies

Les vaccins : la protection la plus simple et la plus sûre

Les moustiques transportent des maladies graves, comme le paludisme, la fièvre dengue, et la fièvre jaune. Ces maladies se transmettent rapidement d’une personne à l’autre. Les moustiques se multiplient dans les eaux dormantes.

Les vaccins offrent la meilleure protection contre certaines maladies dangereuses. Chaque pays a son propre calendrier de vaccination, et les vaccins sont généralement administrés gratuitement.

Collaborez avec l’équipe sanitaire qui vient vacciner au village ; s’il n’en existe pas, amenez les enfants au centre de santé le plus proche pour qu’ils soient vaccinés. Il vaut mieux vacciner les enfants pendant qu’ils sont en bonne santé, qu’attendre qu’ils soient malades ou mourants.

  1. Les vaccins les plus importants pour les enfants sont :
  2. le DTCOQ (ou Di-Te-Per), contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. Les enfants doivent recevoir ce vaccin de 4 à 5 fois : à 2 mois, à 4 mois, à 6 mois, et à 18 mois. Parfois, un vaccin de plus est donné entre 4 et 6 ans.
Ja
  1. le BCG, contre la tuberculose. Une seule injection, sous la peau du bras gauche. Les enfants peuvent être vaccinés à la naissance ou plus tard. Si un membre de la famille a la tuberculose, il est important de vacciner les bébés dans les premières semaines ou les premiers mois de vie. Le vaccin cause une plaie et laisse une cicatrice.
  2. le vaccin contre la rougeole. L’enfant doit recevoir une injection à partir de 9 mois (pas avant), et souvent une 2ème à partir de 15 mois. Dans certains pays, un vaccin “3 en 1”, le « RRO », est administré contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Une injection est faite entre 12 et 15 mois, et une seconde entre 4 et 6 ans.
  3. le vaccin contre l’hépatite B. Ce vaccin est administré en une série de trois injections, en même temps que le DTCOQ. Dans certains pays, le premier vaccin contre l’hépatite B est donné à la naissance, le 2ème à 2 mois, et le 3ème à 6 mois. Assurez-vous que les 2 premières doses sont espacées d’au moins 4 semaines, et 8 semaines entre la 2ème et la 3ème.
  4. le vaccin Hib, contre l’Haemophilus influenzae de type b, qui est une bactérie responsable de la méningite et de la pneumonie chez les très jeunes enfants. Normalement, ce vaccin est administré en une série de 3 injections, en même temps que les 3 premières injections de DTCOQ.
  5. les Td (tétanos et diphtérie) ou TT (toxines tétaniques), contre le tétanos chez les adultes et les enfants de plus de 12 ans. Partout dans le monde, on recommande une vaccination antitétanique tous les 10 ans. Dans quelques pays, un vaccin Td est administré entre 9 et 11 ans (5 ans après le dernier DTCOQ), et tous les 10 ans par la suite. Les femmes doivent être vaccinées à chaque grossesse pour protéger le bébé du tétanos du nouveau-né (p._____)
  6. le vaccin anti-rotavirus. Administrez un vaccin par la bouche 2 à 3 fois (selon le fabricant) aux enfants âgés de 2 mois, de 4 mois, et (si nécessaire) de 6 mois. Ce vaccin empêche la diarrhée qui vient avec l’infection, et est l’une des principales causes de mort chez les jeunes enfants.

Il y a des années, les centres de santé administraient aussi le vaccin antivariolique. Grâce aux différentes campagnes de vaccination contre la variole, cette maladie a été éliminée.

Il existe des vaccins contre la typhoïde et la méningite, mais il est difficile de les trouver, et ils ne sont utiles que dans des conditions spécifiques.

Dans certains pays, le vaccin contre la fièvre jaune est indispensable et obligatoire. On le fait à l’âge de 1 an avec un rappel tous les 10 ans. Renseignez-vous auprès du centre de vaccination de votre région.

Les vaccins contre la rougeole, la poliomyélite, la tuberculose, l’hépatite B, le tétanos et le DTCOQ doivent rester très froids (entre 2 et 8 ° C). Les vaccins ont maintenant des façons de dire s’ils sont encore bons après qu’ils ont été préparés, mais non utilisés. Mais s’il y a un doute, ils devraient être jetés. Par exemple, le DTCOQ peut être utilisé s’il reste nuageux environ 1 heure après avoir été préparé. Mais s’il devient clair ou présente des taches blanches, il est gâté et n’aura aucun effet.

Vaccinez vos enfants à temps.
Assurez-vous qu’ils reçoivent la série complète de chacun des vaccins dont ils ont besoin.

Pour la question très importante de la prévention du paludisme, voir p. Comment éviter le paludisme (et la fièvre dengue).

Soigner très tôt et bien est un élément important de la prévention.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →