Chapitre 13 Les maladies très fréquent

Diarrhée et dysenterie

Quand une personne a des selles molles ou liquides, elle a la diarrhée. Si les selles contiennent du mucus ou du sang, la personne a une dysenterie.

La diarrhée peut être légère ou grave. Elle peut être aiguë (soudaine et sévère) ou chronique (durant plusieurs jours).

La diarrhée est plus fréquente et plus dangereuse chez les jeunes enfants, surtout ceux qui sont malnutris.

Le danger le plus grave et immédiat de la diarrhée est la déshydratation et, sur une longue période, la malnutrition. C’est à cause de la déshydratation que la diarrhée peut être mortelle, surtout chez le nourrisson.

Ja

Cet enfant est bien nourri. Il risque moins d’attraper une diarrhée. S’il l’attrape, il se remettra probablement vite.

Ja

Cet enfant est malnutri. Il risque plus d’avoir des diarrhées et beaucoup plus d’en mourir.

Les causes de diarrhée sont nombreuses. Normalement, aucun médicament n’est nécessaire et l’enfant se remet en quelques jours s’il prend beaucoup de boisson de réhydratation et de nourriture (s’il ne mange pas beaucoup, donnez-lui une petite quantité de nourriture plusieurs fois par jour). Il est parfois nécessaire d’administrer un traitement spécial. Mais la plupart des diarrhées peuvent être traitées à la maison, même si vous n’êtes pas sûr de sa ou de ses causes exactes.

Les principales causes de diarrhée :

Prévenir la diarrhée

Bien que la diarrhée puisse avoir beaucoup de causes, les plus courantes sont l’infection et la mauvaise alimentation. De bonnes conditions d’hygiène et une alimentation correcte permettraient d’éviter la plupart des diarrhées. De plus, si les diarrhées étaient soignées comme il faut, c’est-à-dire, en donnant beaucoup de boisson et de nourriture, moins d’enfants en mourraient.

La diarrhée est très dangereuse pour les porteurs du VIH, surtout parmi les enfants. Dans ces cas, l’emploi du cotrimoxazole peut l’empêcher (p. Chapitre 24 Sida et VIH).

Les enfants malnutris attrapent la diarrhée et en meurent beaucoup plus facilement que ceux qui sont bien nourris. Notez que la diarrhée elle-même peut être l’une des causes de la malnutrition.

Kènèboli bé balodésé lase mègè ma. Balodésé bé kènèboli lase mègè ma

Le “cercle vicieux” de la malnutrition et de la diarrhée tue de nombreux enfants.

Et si la malnutrition existe déjà chez un enfant, la diarrhée l’aggrave plus rapidement.

Ceci crée un cercle vicieux, où chacun des éléments renforce les effets négatifs de l’autre. C’est pour cette raison qu’une bonne nutrition est tout aussi importante pour la prévention que pour le traitement de la diarrhée.

Prévenir la diarrhée en prévenant la malnutrition.

Prévenir la malnutrition en prévenant la diarrhée.

Les types d’aliments qui aident le corps à résister ou à combattre différentes maladies, y compris la diarrhée, sont décrits au chapitre 11.

La prévention de la diarrhée nécessite à la fois une bonne alimentation et de bonnes conditions d’hygiène. Le chapitre 12 propose plusieurs manières d’améliorer l’hygiène personnelle et publique. Par exemple l’utilisation de latrines, l’accès à l’eau propre, et la protection des aliments contre la poussière et les mouches.

Voici d’autres recommandations importantes pour prévenir la diarrhée chez les bébés :

l’allaitement maternel permet d’éviter la diarrhée.

Ja

Oui

Ja

Non

Traitement de la diarrhée

Pour la plupart des cas de diarrhée, aucun médicament n’est nécessaire : si la diarrhée est grave, le plus grand danger est la déshydratation. Si la diarrhée dure longtemps, le plus grand danger est la malnutrition. Donc, le plus important dans le traitement, c’est de donner suffisamment de liquides et de nourriture au malade. Quelle que soit la cause de la diarrhée, veillez à toujours faire ce qui suit :

  1. Empêcher ou limiter la déshydratation. Une personne qui a la diarrhée doit boire beaucoup de liquides. Si la diarrhée est grave ou s’il y a signes de déshydratation, faites-lui prendre la boisson de réhydratation. Même si elle ne veut pas boire, insistez doucement. Donnez-lui à boire par petites gorgées et de temps en temps.
  2. Répondre aux besoins nutritionnels. Une personne qui a la diarrhée a besoin de nourriture aussitôt qu’elle est capable de manger. Ceci est encore plus important s’il s’agit d’un jeune enfant ou d’une personne déjà malnutrie. En cas de diarrhée, le passage des aliments par l’intestin se fait très rapidement, et le corps ne peut pas les absorber tous. Il est donc très important de nourrir la personne plusieurs fois par jour, surtout si elle ne peut prendre qu’un peu d’aliments à la fois.
  3. Un bébé qui a la diarrhée doit continuer d’être allaité.
  4. Un enfant dont le poids est insuffisant devrait manger beaucoup d’aliments énergétiques et assez d’aliments qui fortifient le corps (protéines) pendant toute la durée de la diarrhée, et encore plus à partir du moment où il commence à aller mieux. S’il arrête de manger parce qu’il se sent trop malade ou parce qu’il vomit, nourrissez-le à nouveau dès qu’il peut manger. La boisson de réhydratation aidera l’enfant à être en état de manger. Même si au début la nourriture augmente ses selles, elle peut lui sauver la vie.
  5. Si un enfant au poids insuffisant a une diarrhée qui dure pendant plusieurs jours ou revient sans arrêt, faites-le manger plus, et plus souvent, c’est-à-dire au moins 5 ou 6 fois par jour. Généralement, aucun autre traitement ne sera nécessaire.
  6. Si possible, donnez des suppléments de zinc aux bébés et aux enfants qui ont la diarrhée (p. Le zinc aide à faire cesser la diarrhée).

Alimentation d’une personne qui a la diarrhée

Quand la personne vomit ou se sent trop malade pour manger, elle devrait boire :