Chapitre 13 Les maladies très fréquent

Vomissements

Ja

Beaucoup de gens, surtout des enfants, ont de temps en temps l’estomac dérangé et des vomissements, et il n’est pas rare qu’on n’en trouve pas la cause. Ils peuvent avoir aussi de légères douleurs à l’estomac ou l’intestin, ou de la fièvre. Ces vomissements sont sans gravité et disparaissent d’eux-mêmes.

Les vomissements peuvent signaler beaucoup de maladies, certaines peu dangereuses, et d’autres très graves. Un examen soigneux de la personne est donc nécessaire. Les vomissements proviennent souvent d’un problème à l’estomac ou aux intestins, par exemple : une infection (voir la diarrhée, p. Diarrhée et dysenterie), un empoisonnement dû à un aliment gâté (p. Hygiène de l’eau et des aliments), ou un problème abdominal aigu (comme l’appendicite ou une “occlusion intestinale” ou blocage de l’intestin, p. Abdomen aigu). De plus, presque toutes les maladies causant une forte fièvre ou de fortes douleurs peuvent entraîner des vomissements, surtout le paludisme (p. Paludisme), l’hépatite (p. Hépatite), l’amygdalite (p. Le mal de gorge), les douleurs de l’oreille (p. L’otite, infection à l’oreille), la méningite (p. Méningite), l’infection urinaire (p. Infections urinaires), les douleurs de la vésicule biliaire (p. Problèmes de la vésicule biliaire) ou la migraine (p. Maux de tête et migraines).

Le plus grand danger des vomissements, c’est la déshydratation, surtout chez le nourrisson, et surtout s’ils sont accompagnés de diarrhée.

Signes de danger — voir un soignant le plus vite possible !

Pour aider à calmer les vomissements sans complications

La plupart de ces types de médicaments viennent sous forme de comprimés, de sirops, de liquides injectables, et de suppositoires (sorte de pilules molles à pousser dans le rectum). Sirops et comprimés peuvent aussi être administrés par l’anus. Écrasez le comprimé dans un peu d’eau, et mettez- le dans la poche de lavement ou dans une seringue sans aiguille.

Quand le médicament est administré par la bouche, il doit être avalé avec très peu d’eau. Rien d’autre ne doit être avalé pendant 5 minutes. Ne donnez jamais plus que la dose recommandée. Ne donnez de deuxième dose qu’après que la boisson de réhydratation a commencé à faire effet, et que la personne a uriné. Si les vomissements et les diarrhées rendent l’administration par la bouche ou l’anus impossible, faites une injection de l’un des médicaments anti-vomissements. La prométhazine semble être la plus efficace. Veillez à ne pas en donner trop.

Dans les cas de vomissements qui continuent malgré le traitement, la personne doit être vue par un soignant.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →