Chapitre 19 Informations pour les mères, les sages-femmes, ou les accoucheuses

Les visites médicales pendant la grossesse (consultations prénatales)

Beaucoup de centres de santé et de sages-femmes encouragent les femmes enceintes à venir régulièrement en consultation prénatale (avant l’accouchement) et à parler de leur santé. Si vous êtes enceinte et que vous avez la possibilité d’aller en consultation prénatale, vous y apprendrez probablement beaucoup de choses qui vous aideront à éviter des problèmes et à accoucher d’un bébé en bonne santé.

Si vous êtes sage-femme, vous pouvez rendre un grand service aux futures mères (et aux bébés qui doivent naître) en les invitant à venir en visite prénatale — ou en allant les voir chez elles. Un bon suivi prénatal devrait comporter une consultation par mois pendant les 6 premiers mois de la grossesse, 2 par mois pendant le septième et le huitième mois, et une par semaine pendant le dernier mois.

Si cela est vous difficile, rendez-leur visite au moins :

Voici quelques aspects importants à couvrir pendant la visite prénatale :

1. Échange d’informations

Posez des questions à la future mère quant à ses problèmes et ses besoins. Demandez-lui combien de fois elle a été enceinte, de quand date sa dernière grossesse, et si elle a eu de quelconques difficultés pendant ses grossesses et accouchements. Parlez avec elle des manières d’avoir et de garder une bonne santé, la sienne et celle du bébé, et, entre autres, de :

2. Nutrition

La femme semble-t-elle bien nourrie ? Est-elle anémiée ?

Si oui, examinez ensemble les possibilités d’améliorer son alimentation (p. Aliments de base et aliments de complément). Si possible, donnez-lui des comprimés de fer, de préférence avec de l’acide folique et de la vitamine C. Parlez-lui des façons de soulager les nausées et les brûlures d’estomac.

Grossit-elle normalement ? Si possible, notez son poids à chaque visite. Elle devrait avoir pris de 8 à 10 kilos au bout des 9 mois. Si elle arrête de prendre du poids, c’est mauvais signe. Une prise de poids soudaine pendant les derniers mois est un signe de pré-éclampsie. Si vous n’avez pas de balance pour la peser, essayez d’en juger en regardant son apparence physique.

Ja

Ou bien fabriquez vous-même un instrument de pesée en utilisant des briques ou d’autres objets dont vous connaissez le poids.

3. Petits problèmes

Demandez à la future mère si elle a les troubles habituels de la grossesse. Expliquez-lui qu’ils ne sont pas graves, et conseillez-la (p. Les petits problèmes de la grossesse).

4. Signes de danger

Surveillez l’apparition de chacun des signes de danger indiqués à la page Signes de danger pendant la grossesse. Prenez le pouls de la mère à chaque visite. En connaissant son pouls normal, vous pourrez détecter un problème s’il en survient un plus tard (par exemple un état de choc résultant d’une pré-éclampsie, ou d’une très grande perte de sang). Si vous avez un tensiomètre (p. La tension artérielle), prenez sa tension. Pesez-la. Guettez surtout les signes de danger suivants :

Celles-ci sont des signes de pré-éclampsie (p. Signes de danger pendant la grossesse)

Certaines sages-femmes ont des bandelettes urinaires ou d’autres méthodes pour mesurer les concentrations de protéine et de sucre dans l’urine. Une grande quantité de protéines peut signaler une pré-éclampsie. Une grande quantité de sucre peut signaler un diabète (p. Le diabète).

Si l’un quelconque de ces signes apparaît, veillez à ce que la femme reçoive une attention médicale le plus vite possible. Surveillez aussi l’apparition de signes de risques spéciaux, p. Signes de risques spécifiques qui rendent nécessaire la présence d’une sage-femme qualifiée ou d’un docteur à l’accouchement — si possible, dans un hôpital. S’il y en a, il vaudrait mieux que la mère accouche dans un l’hôpital.

5. Croissance et position du bébé dans le ventre

Palpez le ventre de la mère à chaque visite, ou montrez-lui comment le faire elle-même.

Ja

Normalement, l’utérus se trouvera 2 doigts plus haut chaque mois.

À 4 mois et demi, il est généralement au niveau du nombril.

Ja

Chaque mois, notez la distance de l’utérus par rapport au nombril (mesurée par la largeur de 2 doigts). Si le ventre vous paraît trop gros ou s’il semble grossir trop vite, il est possible que la mère soit enceinte de jumeaux, ou que l’utérus contienne plus d’eau que la normale. Si c’est le cas, vous aurez du mal à sentir le corps du bébé à travers la peau. Trop d’eau dans l’utérus veut dire un plus grand risque de fortes pertes de sang à l’accouchement, et peut annoncer que le bébé est malformé.

Essayez de sentir la position du bébé dans l’utérus. S’il semble être couché sur le côté, la mère doit voir un docteur avant que le travail ne commence, car une opération pourrait être nécessaire. Pour se rendre compte de la position du bébé à l’approche de l’accouchement, voir ci-dessous.

6. Battements de cœur et mouvement du bébé

Fœtoscope

Ja

À 5 mois, écoutez le battement du cœur du bébé et essayez de percevoir ses mouvements. Vous pouvez poser votre oreille contre le ventre de la mère, mais vous aurez peut-être du mal à entendre. Un fœtoscope vous faciliterait l’écoute. Essayez d’en obtenir un, ou faites-le fabriquer, avec de la terre cuite ou du bois dur, par exemple.

Pour ne pas confondre le battement du cœur du bébé avec celui de la mère, prenez en même temps le pouls de la mère. Si les battements entendus dans le ventre suivent le même rythme que le pouls, c’est que vous entendez le cœur de la mère. S’ils sont beaucoup plus rapides, il s’agit bien du cœur du bébé.

Si les battements du cœur du bébé s’entendent mieux au-dessous du nombril pendant le dernier mois, c’est que la tête est positionnée vers le bas et qu’elle sortira probablement en premier.

Ja

Si les battements du cœur du bébé s’entendent mieux au-dessus du nombril, sa tête se trouve probablement dans le haut de l’utérus. Ce sera alors un accouchement par le siège (les fesses se présentent en premier).

Ja

Le cœur d’un bébé bat 2 fois plus vite que celui d’un adulte. Si vous avez une montre avec une trotteuse, comptez le nombre de battements que fait le cœur du bébé pendant une minute. Si vous comptez de 120 à 160 battements la minute, tout va bien. S’il y a moins de 120 battements par minute, c’est que quelque chose ne va pas. (Ou peut-être avez-vous mal compté, ou écouté les battements de cœur de la mère. Vérifiez le pouls de la mère. Les battements de cœur du bébé sont difficiles à percevoir, et demandent de la pratique.)

7. Préparez la mère au travail

À l’approche de l’accouchement, voyez la mère plus souvent. Si elle a d’autres enfants, demandez-lui combien de temps a duré le travail les autres fois, et si elle a eu des problèmes. Proposez-lui de s’étendre pendant une heure, 2 fois par jour, après avoir mangé. Discutez des moyens de rendre l’accouchement plus facile et moins douloureux (voir les pages qui suivent). Vous pouvez peut-être lui conseiller de s’entraîner à faire des respirations profondes et lentes, pour qu’elle soit prête à les pratiquer au moment des contractions.

Expliquez-lui qu’il est très important de se détendre entre les contractions. Cela l’aidera à sauver la force, réduire la douleur et accélérer le travail.

S’il y a quelque raison de penser que le travail posera des problèmes que vous ne pourrez résoudre, envoyez la mère accoucher dans un centre de santé ou un hôpital. Assurez-vous qu’elle se trouve près d’un hôpital au moment où le travail commence.

Comment connaître sa date approximative d’accouchement ?

À partir de la date à laquelle les dernières règles ont commencé, soustrayez 3 mois et ajoutez 7 jours. Par exemple, supposez que les dernières règles ont commencé le 10 mai.

10 mai moins 3 mois = 10 février, plus 7 jours = 17 février.

Le bébé naîtra probablement autour du 17 février.

8. Prenez des notes

Pour suivre les progrès de la grossesse, et pouvoir comparer ce que vous observez et mesurez, mois par mois, nous vous recommandons de noter une série d’informations simples. La page suivante propose un exemplaire de Fiche de notes. Adaptez-le à vos besoins ou préférences. Pour commencer, il vous faudrait probablement un papier de plus grand format. Chaque mère peut garder sa propre fiche et l’apporter à la consultation prénatale.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →