Chapitre 19 Informations pour les mères, les sages-femmes, ou les accoucheuses

Les soins au nouveau-né

Le cordon

Il est très important de le couper au moyen d’un objet stérile, et tout près du corps, à 2 cm ou moins. Le bout rattaché au nombril doit rester propre et sec. Plus le bout coupé reste sec, plus vite il se détachera. C’est pourquoi il vaut mieux ne pas utiliser de bande ombilicale, ou si vous en mettez quand-même une, de la laisser lâche (p. Le tétanos chez le nouveau-né et p. Soin du bout de cordon).

Si la mère n’a pas été vaccinée contre le tétanos pendant la grossesse, donnez au bébé son premier vaccin dès la naissance.

Les yeux

Ja

Pour protéger les yeux du nouveau-né contre une très dangereuse conjonctivite, appliquez dans chaque œil du bébé une ligne d’érythromycine de 0,5 % à 1 % en pommade ou de tétracycline à 1 % dans les 2 heures qui suivent la naissance (p. Yeux infectés chez le nouveau-né et p. Les pommades antibiotiques).

Ceci est spécialement important si la mère ou le père ont déjà présenté le moindre signe de de gonorrhée ou de chlamydiose dans leur vie (p. Signes chez l’homme et p. Signes chez la femme). Sinon, le bébé risque de devenir aveugle. Une goutte suffit ; elle est administrée aussitôt après la naissance.

Gardez le bébé au chaud — mais pas trop !

Protégez le bébé du froid, mais aussi de la forte chaleur. Habillez-le aussi chaudement que vous avez envie de vous habiller vous- même.

Par temps froid Assurez-vous de bien envelopper le bébé.

Ja

Mais par temps chaud (ou quand le bébé à de la fièvre) Laissez-le nu.

Ja

Pour garder un bébé à la bonne température, laissez-le autant que possible près du corps de la mère. Ceci est encore plus important pour un bébé qui est né tôt ou très petit. Voir Soins spéciaux pour les bébés petits, prématurés, et maigres, p. Soins spéciaux pour les bébés petits, prématurés, et maigres —la “méthode kangourou”..

La propreté

Afin de protéger le bébé contre de nombreuses maladies : Suivez toutes les indications et règles d’hygiène présentées au chapitre 21, p. La propreté et l’hygiène.

L’alimentation du bébé

Voir aussi Une alimentation saine et équilibrée (p. Les 6 premiers mois).

Nous insistons sur le fait que le lait maternel est absolument le meilleur aliment pour le nouveau-né. Les bébés nourris au sein sont en meilleure santé, plus résistants et se développent mieux que les autres. Ils risquent moins de mourir de maladies, et voici pourquoi :

Ja

Dès que le bébé est né, il faut essayer de le mettre au sein. Pendant les premiers jours, les seins de la mère produisent très peu de lait. Ceci est normal. La mère devrait continuer à allaiter souvent — au moins toutes les 2 heures. La tétée du bébé lui fera produire plus de lait. Si le bébé à l’air d’être en bonne santé, prend du poids, et fait pipi régulièrement, c’est que la mère produit assez de lait.

Le mieux, pour le bébé, serait de ne boire que du lait maternel pendant les 6 premiers mois. À partir de 6 mois, la mère devrait ajouter d’autres aliments nutritifs (p. De 6 mois à 1 an ). Les mères qui ont le VIH devraient arrêter d’allaiter quand le bébé aura 1 an, si elles peuvent lui donner d’autres aliments nutritifs.

Pour produire davantage de lait : la mère doit manger. Le mieux possible, surtout boire du lait et des laitages ; boire beaucoup de liquides. Elle doit aussi dormir suffisamment et ne pas se fatiguer ni s’énerver.

Elle doit donner régulièrement et souvent le sein au bébé, car plus il tète et plus le lait viendra. La mère séropositive devrait arrêter d’allaiter quand l’enfant a 12 mois si elle a les moyens de lui donner d’autres sortes d’aliments nutritifs.

Si pour une raison ou une autre (maladie du bébé) le bébé tête moins ou ne tête pas pendant quelque temps, la mère doit tirer son lait pour continuer à produire la même quantité de lait.

Normalement la montée de lait maternel met quelques jours à s’installer, et pendant ce temps l’enfant peut manquer de liquide. Donnez-lui à boire de l’eau bouillie un peu sucrée (2 morceaux de sucre ou 2 cuillères à café par tasse. Et faites-le téter souvent pour faire venir le lait.

Pour produire plus de lait

Une mère devrait :

Prudence avec les médicaments pour bébé

Beaucoup de médicaments sont mauvais pour la santé du nouveau-né. Administrez seulement les médicaments dont vous êtes sûrs qu’ils sont recommandés pour le nouveau-né, et ne les utilisez que si absolument nécessaire. Assurez-vous d’administrer la bonne dose et ne jamais donner trop de médicament. Le chloramphénicol, par exemple, est dangereux pour les nouveau-nés, particulièrement si le bébé est prématuré ou d’un poids insuffisant (moins de 2 kilogrammes).

Parfois il est important de donner des médicaments au nouveau-né. Par exemple, l’administration du cotrimoxazole à un bébé dont la mère a le VIH, peut le garder en bonne santé. P. Quand commencer un TAR.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →