Planning familial

Contraceptifs oraux (pilules contraceptives)

Voir les informations sur l’utilisation, les risques et les précautions liés aux pilules contraceptives à partir de la page La pilule contraceptive.

La plupart des pilules contraceptives contiennent 1 ou 2 hormones semblables aux hormones que fabrique naturellement le corps de la femme au cours du cycle menstruel (voir pages Les règles de la femme et Connaissance de la fertilité). Ces hormones sont appelées œstrogène et progestatif. Les pilules combinées contiennent à la fois œstrogène et progestatif. La minipilule n’a que du progestatif (voir p. La minipilule). Les différents types de pilule se trouvent en diverses concentrations de chaque hormone, et sont vendus sous plusieurs noms de marque.

Les femmes qui prennent une pilule contraceptive ont généralement moins de saignements menstruels que si elles ne prenaient pas la pilule. Ce peut être une bonne chose, surtout pour les femmes qui sont anémiques. Mais si une femme n’a pas de règles ou n’a que des saignements très légers pendant des mois, et qu’elle n’aime pas cet effet secondaire, elle peut essayer de changer de pilule en en choisissant une qui contient plus d’œstrogène.

D’autres médicaments peuvent interagir avec les pilules contraceptives.

La rifampicine (antituberculeux), le ritonavir (antirétroviral — contre le VIH) et certains médicaments contre l’épilepsie limitent l’efficacité de la pilule contraceptive. Si vous prenez ces médicaments, utilisez une autre méthode de planning familial.

Pilules contraceptives combinées

Pilules combinées multiphasiques

Ces pilules contiennent un mélange d’œstrogène et de progestatif qui change tout au long du mois. Étant donné ces quantités changeantes, il est important de prendre les pilules dans l’ordre sur un cycle de 28 jours.

Quelques noms de marque : Gracial, Logynon, QLAIRA, Synphase, Trinordiol, Trinovum, Triquilar, Triphasil

Pilules combinées à dose fixe

Celles-ci contiennent de l’œstrogène (généralement 35 mcg) et un progestatif (généralement 0,1 mg). Une plaquette de 28 pilules a 21 pilules contenant des hormones et 7 pilules sans hormones. Une plaquette de 21 pilules ne comporte que des pilules hormonales. Les quantités respectives de chacune des hormones sont les mêmes dans tous les 21 pilules d’une plaquette de 21.

Quelques noms de marque : Alesse, Cilest, Diane, Femoden, Gynera, Harmonet, Norinyl, Ortho-Novum, Ovysmen

Pilules combinées à dose fixe avec moins d’œstrogène

Ces pilules ont une quantité plus élevée de progestatif (0,15 mg) et plus faible d’œstrogène (30 mcg). Une plaquette de 28 pilules comporte 21 pilules avec hormones et 7 pilules “de rappel” (sans hormones). Une plaquette de 21 pilules ne comporte que des pilules hormonales. Les quantités de chaque hormone sont les mêmes dans tous les 21 pilules de la plaquette. Ces pilules sont plus indiquées pour les femmes qui ont des règles abondantes, ou qui ont mal aux seins avant chaque règle.

Quelques noms de marque : Lo-Femenal, Lo/Ovral, Microgynon, Microvlar, Nordette

Comment prendre la pilule combinée

Si vous êtes sûre de ne pas être enceinte et que vous n’allaitez pas de bébé de moins de 6 mois, vous pouvez commencer à prendre la pilule à tout moment. La pilule ne préviendra pas la grossesse à moins que vous ne l’ayez prise pendant au moins une semaine. Il faut donc utiliser des préservatifs ou éviter les rapports sexuels pendant les 7 premiers jours de la prise de pilules.

Les pilules combinées peuvent être prises de 3 façons

Utilisation de 28 jours : prenez les pilules pendant 21 jours. Si vous avez une plaquette de 28 jours, prenez 1 comprimé chaque jour. Les 7 dernières pilules d’une autre couleur ne contiennent pas d’hormones, elles ne sont là que pour vous aider à vous rappeler de prendre une pilule tous les jours. Si vous avez une plaquette de 21 jours, prenez 1 comprimé chaque jour, arrêtez pendant 7 jours, puis commencez un nouveau paquet. Pendant les 7 jours où vous ne prenez pas de pilule hormonale, vous aurez des saignements comme pendant des règles normales.

Utilisation prolongée (pas avec des pilules multiphasiques) : Prenez 1 comprimé par jour pendant 84 jours de suite, puis arrêtez pendant 7 jours. Parfois, les pilules viennent en paquets de 91 pilules (84 avec hormones et 7 comprimés d’une autre couleur, sans hormones). Pendant ces 7 jours, vous aurez des règles normales, mais seulement une fois tous les 3 mois. Des petits saignements entre les règles peut se produire, mais devrait disparaître au bout de quelques mois.

Utilisation continue (pas avec des pilules multiphasiques) : Prenez 1 comprimé d’hormones tous les jours. Si vous n’aimez pas avoir de saignements irréguliers, cessez de prendre la pilule pendant 3 ou 4 jours pour avoir quelques jours de saignement normal, puis recommencez à prendre la pilule tous les jours.

Ces 3 façons d’utiliser les pilules combinées sont sûres. Choisissez la façon qui vous convient le mieux.

Quelle que soit la pilule combinée :

Si vous oubliez de prendre 1 ou 2 comprimés, prenez 1 comprimé dès que vous vous en souviendrez. Puis prendre la pilule suivante à l’heure habituelle. Cela peut signifier que vous prendrez 2 comprimés en une seule journée.

Si vous oubliez de prendre 3 comprimés, 3 jours de suite, prendre 1 comprimé immédiatement. Puis prendre 1 comprimé chaque jour à l’heure habituelle. Utilisez des préservatifs jusqu’à ce que vos règles se produisent, ou n’ayez pas de rapports sexuels jusqu’à ce que vous ayez pris une pilule pendant 7 jours d’affilée.

Si vos règles ne viennent pas à temps et que vous ayez manqué quelques pilules, continuez à prendre vos pilules, mais faites un test de grossesse. Si vous apprenez que vous êtes enceinte, cessez de prendre la pilule.

Les effets secondaires possibles de la pilule combinée

Certaines femmes ont des maux de tête, des nausées, les seins gonflés et sensibles, et connaissent des changements dans leurs règles quand elles commencent à prendre la pilule combinée. Ces effets secondaires ne sont pas dangereux et cessent généralement au bout de 3 mois. Il sera probablement possible de trouver un autre type de pilule causant moins d’effets secondaires.

Arrêter la pilule combinée

Vous pouvez arrêter de prendre la pilule à tout moment. Dans ce cas, vous pouvez tomber enceinte tout de suite. Si vous voulez éviter la grossesse, utilisez des préservatifs ou une autre méthode contraceptive.

La minipilule (ou pilule minidosée)

Pilules progestatives

Ces pilules contiennent seulement un progestatif et sont présentées en plaquettes de 28 pilules. Toutes les pilules ont la même quantité de progestatif.

Quelques noms de marque : Femulen, Microlut, Micronor, Micronovum, Neogest, Microval, Ovrette, Exluton

Comment prendre la minipilule

Prenez votre première pilule le premier jour de vos règles. Puis prendre 1 pilule à la même heure chaque jour. Quand vous avez fini un paquet, commencez votre nouveau paquet le lendemain, même si vous n’avez pas eu de saignement. Ne sautez pas de jour.

Si vous prenez la pilule minidosée avec quelques heures de retard seulement, ou si vous oubliez de la prendre 1 jour, vous pouvez tomber enceinte. Si vous oubliez une pilule, prenez-la dès que vous vous souvenez. Puis prenez la pilule suivante à l’heure habituelle, même si cela signifie prendre 2 comprimés en une seule journée. Utilisez des préservatifs ou n’ayez pas des rapports sexuels pendant 7 jours. Si vous oubliez une dose, ou si vous la prenez avec du retard, vous aurez peut-être un léger saignement.

Les effets secondaires possibles de la minipilule

L’effet indésirable le plus fréquent de la minipilule est un changement dans les saignements menstruels. Vous pouvez avoir des saignements quand vous ne les attendez pas. Vos règles peuvent disparaître complètement. Ceci n’est pas dangereux. D’autres effets secondaires possibles sont une prise de poids, des maux de tête, et l’apparition d’acné (boutons).

Arrêter la minipilule

Si vous voulez une grossesse ou un changement de méthode contraceptive, vous pouvez arrêter de prendre la minipilule à tout moment. Vous pourriez tomber enceinte immédiatement. Si vous voulez éviter la grossesse, il vous faudra démarrer une autre méthode tout de suite.

Planning familial d’urgence (contraception d’urgence)

Vous pouvez utiliser des pilules contraceptives d’urgence ou certaines pilules contraceptives normales pour éviter une grossesse dans les 5 jours qui suivent un rapport sexuel non protégé. Le nombre de comprimés à prendre dépend de la quantité d’œstrogène ou de progestatif contenue dans chaque pilule. Il y a beaucoup de marques de pilules, et certains noms de marque sont utilisés pour plus d’un type de pilule. Le tableau de la page suivante fournit quelques marques courantes pour chaque type de pilule. Assurez-vous que vous connaissez le type et la quantité d’hormones des pilules avant de les utiliser. Le tableau montre la dose totale d’hormone nécessaire et le nombre de pilules à prendre pour atteindre cette dose, en fonction du type et de la quantité d’hormones contenue dans chaque pilule.

Les effets secondaires courants des contraceptifs d’urgence sont les maux de tête, les nausées, ou les maux de ventre, mais ceux-ci devraient disparaître en un ou deux jours. Il est aussi normal d’avoir un léger saignement ou un changement dans la date des prochaines règles.

Les pilules qui ne contiennent que du progestatif et les pilules d’urgence ont moins d’effets secondaires (maux de tête et nausées) que les pilules combinées quand elles sont utilisées pour la contraception d’urgence.

Comment prendre des pilules pour la contraception d’urgence

Avec une plaquette de 28 pilules, utilisez n’importe lesquelles des 21 premières pilules pour une contraception d’urgence. N’utilisez pas les 7 dernières pilules d’une plaquette de 28 jours, puisque celles-ci ne contiennent pas d’hormones. Si vous vomissez moins de 1 heure après avoir pris la dose, vous devrez la reprendre. N’employez jamais plusieurs types de contraception d’urgence ou d’autres pilules contraceptives ensemble, car vous pourriez annuler leur action.
Pilules d’urgence contenant 1,5 mg (1 500 mcg) de lévonorgestrel (Norlevo, Plan B One-Step, Postinor-1) Prenez 1 pilule, une seule fois
Pilules d’urgence contenant 30 mg d’acétate d’ulipristal (Ella, Ella One) Prenez 1 pilule, une seule fois
Pilules d’urgence contenant 0,75 mg (750 mcg) de lévonorgestrel (Norlevo 0,75, Optinor, Postinor, Postinor-2, Plan B) Prenez 2 comprimés, une fois seulement
Pilules d’urgence contenant 50 mcg d’éthinyl estradiol et 250 mcg de lévonorgestrel (Tetragynon) Prenez 2 pilules Prenez 2 autres pilules 12 heures plus tard
Pilules combinées contenant 50 mcg d’éthinyl estradiol et 250 mcg de lévonorgestrel (Neogynon, Nordiol) ou 500 mcg de norgestrel (Ovral) Prenez 2 pilules Prenez 2 autres pilules 12 heures plus tard
Pilules combinées contenant 30 mcg d’éthinyl estradiol et 150 mcg de lévonorgestrel (Microgynon, Nordette) ou 300 mcg de norgestrel (Lo-Femenal, Lo/Ovral) Prenez 4 pilules Prenez 4 autres pilules 12 heures plus tard
Pilules combinées contenant 20 mcg d’éthinyl estradiol et 100 mcg de lévonorgestrel (Alesse, Lutera) Prenez 5 pilules Prenez 5 autres pilules 12 heures plus tard
Pilules progestatives (minipilules) contenant 75 mcg de lévonorgestrel (Ovrette) Prenez 20 pilules une fois seulement
Pilules progestatives (minipilules) contenant 37,5 mcg de lévonorgestrel (Neogest) Prenez 40 pilules une fois seulement
Pilules progestatives (minipilules) contenant 30 mcg de lévonorgestrel (Microlut, Microval) Prenez 50 pilules une fois seulement

Capotes (préservatifs, condoms)

Viennent souvent en : paquets de 3.

Il existe un grand nombre de marques différentes de préservatifs. Certaines capotes sont lubrifiées, certaines viennent en différentes couleurs, et certaines contiennent du spermicide.

En plus de leur usage contraceptif, les préservatifs aident aussi à prévenir la transmission d’infections sexuelles, notamment le VIH. Beaucoup de gens utilisent des préservatifs et une autre forme de contraception.

Voir p. La capote (caoutchouc, condom, préservatif) pour l’utilisation des préservatifs.

Diaphragme

Le diaphragme est plus efficace quand il est utilisé avec une crème ou une gelée spermicide. Mettez un peu de ce produit à l’intérieur du diaphragme, et étalez-en aussi un peu tout autour du rebord avant de l’introduire dans le vagin (voir p. Le diaphragme).

Spermicides

(Marques courantes : Emko, Koromex, Delfen, Gynol II, VCF)

Les spermicides viennent sous diverses formes, à mettre dans le vagin juste avant les rapports sexuels, ou à utiliser avec un préservatif ou un diaphragme (voir p. Les spermicides). Évitez les douches vaginales ou de rincer le spermicide hors du vagin pendant au moins 6 heures après le rapport sexuel.

Dispositif intra-utérin (DIU)

Le DIU doit être inséré et retiré par un soignant qualifié. L’effet secondaire le plus commun est d’augmenter les saignements menstruels, qui deviennent non seulement plus abondants, mais aussi plus longs, et plus douloureux. Par contre, cet effet diminue généralement au bout de 3 mois. Si un DIU glisse hors de sa place, il ne sera plus efficace pour prévenir la grossesse. Il est donc important qu’une femme portant un DIU apprenne à vérifier que le dispositif est toujours en place.

La plupart des DIU ont 2 minces ficelles qui pendent dans le vagin. La femme doit vérifier l’emplacement des ficelles après chaque règle pour s’assurer que le DIU est bien en place. Pour vérifier l’emplacement des ficelles, elle doit se laver les mains puis mettre deux doigts aussi haut que possible dans le vagin pour les sentir. Ne pas tirer sur les ficelles. Si elle ne peut pas les sentir, ou si elle peut sentir la partie dure du DIU, il faut qu’elle emploie un préservatif ou une autre méthode de planning familial jusqu’à ce que son DIU soit vérifié par un soignant qualifié. Pour trouver plus d’informations sur le DIU, voir p. Le stérilet (ou dispositif intra-utérin, DIU).

La maladie inflammatoire pelvienne (MIP) est le problème le plus grave que peut causer un DIU. La plupart de ces infections pelviennes se produisent dans les 3 premiers mois, le plus souvent parce que la femme était déjà infectée quand le DIU a été installé. La MIP peut aussi résulter d’une mise en place du DIU dans de mauvaises conditions d’hygiène. Si une femme qui porte un DIU montre des signes d’infection, elle doit voir un soignant qualifié sans attendre. Voir p. Douleur ou sensation pénible au milieu du bas-ventre.

Contraceptifs injectables

(Marques courantes : Depo-Provera (DMPA), Noristerat (NET-EN), Lunelle, Cyclofem)

Les contraceptifs injectables empêchent que les ovaires de la femme ne libèrent un ovule. L’apport d’hormones rend aussi le mucus très épais à l’ouverture de l’utérus, ce qui permet d’arrêter le passage des spermatozoïdes dans l’utérus.

Les injections de progestatif, par exemple le Depo-Provera et le Noristerat, ne contiennent qu’un progestatif. Elles sont bien indiquées pour les femmes qui ne doivent pas prendre d’œstrogène, mais ne doivent pas être prises par les femmes qui doivent éviter tout contraceptif oral (voir p. La pilule contraceptive). Les injections de progestatif causent presque toujours un changement dans la venue des règles. Une femme qui utilise ces injections peut avoir de légers saignements tous les jours, ou de temps en temps.

Elle arrêtera probablement d’avoir des saignements menstruels avant la fin de la première année. Ces changements sont normaux.

Les injections combinées, par exemple le Mesigyna ou le Cyclofem, contiennent de l’œstrogène et du progestatif. Ces injections sont indiquées pour les femmes qui veulent avoir des saignements menstruels réguliers. Les femmes qui allaitent ou qui ne devraient pas utiliser des pilules combinées ne doivent pas prendre de piqûres combinées (voir p. Qui ne doit pas prendre de pilule combinée ?). Celles-ci sont données tous les mois et coûtent plus cher que les injections qui ne contiennent que du progestatif.

Les femmes qui reçoivent soit des injections de progestatif seul, soit des injections combinées prendront peut-être du poids et auront des maux de tête au début, mais ces effets disparaissent généralement après les premières injections. Dès qu’elle le souhaite, la femme peut arrêter de prendre sa piqûre contraceptive.

Après qu’elle aura arrêté, il pourrait lui falloir un an ou plus pour tomber enceinte et retrouver des règles normales. Mais si elle cesse de recevoir les piqûres et qu’elle ne souhaite pas tomber enceinte tout de suite, elle doit utiliser une autre méthode de planning familial.

Implants contraceptifs

(Marques courantes : Jadelle, Implanon, Norplant)

Les implants empêchent que les ovaires de la femme ne libèrent un ovule. L’apport d’hormones rend aussi le mucus très épais à l’ouverture de l’utérus, ce qui permet d’arrêter le passage des spermatozoïdes dans l’utérus. Les implants peuvent être utilisés par les femmes qui allaitent, mais non par celles qui doivent éviter tout type de contraceptif oral (voir p. Qui ne doit pas prendre de pilules contraceptives ?). Le Jadelle vient en 2 tubes et empêche la grossesse pendant 5 ans. L’Implanon a 1 tube et empêche la grossesse pendant 3 ans. Le Norplant vient en 6 tubes et empêche la grossesse pendant 5 à 7 ans.

Au cours de la première année, les implants peuvent provoquer des saignements irréguliers ou plusieurs jours de règles. La femme peut aussi arrêter d’avoir ses règles, sans que cela ne signale qu’elle est enceinte ou que quelque chose est anormal. Elle risque aussi de prendre du poids ou d’avoir des maux de tête, mais ces changements disparaissent généralement quand son corps s’est habitué à l’hormone.

La femme peut choisir de faire retirer ses implants à tout moment, mais elle doit trouver un soignant qui sache le faire en toute sécurité. Après l’enlèvement des implants, elle pourra tomber enceinte tout de suite, et devra utiliser une autre méthode de planning familial si elle ne veut pas commencer une grossesse.

📖 Table de Matières
← Précédent | Suivant →