Convulsions

Chapitre 13 Les maladies très fréquent

Chapitre 13
Maladies très courantes

Déshydratation

La plupart des enfants qui meurent à la suite d’une diarrhée perdent la vie parce qu’ils n’ont plus assez de d’eau dans leur corps. Ce manque d’eau s’appelle déshydratation.

Une personne est en état de déshydratation quand son organisme perd plus d’eau qu’il n’en reçoit. Cela peut arriver en cas de diarrhée violente, surtout si celle-ci est accompagnée de vomissements. D’autres maladies graves peuvent aussi entraîner une déshydratation, si la personne est trop malade pour absorber assez de nourriture ou de liquides.

On peut se déshydrater à tout âge, mais cet état est très grave chez le nourrisson et le jeune enfant, qui peuvent mourir en quelques heures.

Tout enfant ayant une diarrhée très liquide (sans sang ni mucus) est en danger de déshydratation.

Il est très important, surtout pour les mères, de savoir reconnaître et combattre les signes de déshydratation.

Les signes de déshydratation

Ja

Soulever la peau de la main par exemple, comme ceci...

si la peau met du temps à revenir à sa position normale, l’enfant est déshydraté.

Ja

Faites la comparaison avec une peau normale.

Une grave déshydratation peut causer des battements de cœur rapides et faibles (voir état de choc, p. L’état de choc), une respiration rapide et profonde, de la fièvre, ou des convulsions, (p. La crise d’épilepsie et les convulsions)

Quand une personne a des selles liquides, ou de la diarrhée avec vomissements, n’attendez pas les autres signes de déshydratation. Agissez rapidement —voir la page suivante.

Prévention ou traitement de la déshydratation

Quand une personne a la diarrhée aqueuse, agissez rapidement :

La “boisson spéciale” ou boisson de réhydratation orale

Une boisson spéciale de réhydratation aide à prévenir ou à traiter la déshydratation, surtout dans les cas sévères de diarrhées aqueuses (quand les excréments sortent avec beaucoup de liquide mais sans sang ni mucus) :

Il y a 2 façons de préparer une boisson de réhydratation à la maison :

1. Avec du sucre et du sel (on peut se servir de sucre brut ou de mélasse au lieu de sucre blanc)

Dans 1 litre d’eau

Mettez la moitié d’une petite cuillère de sel

et 8 petites cuillères rases de sucre

Ja

Attention : Avant d’ajouter du sucre, goûtez la boisson pour vous assurer qu’elle est moins salée que les larmes.

2. Avec des céréales en poudre et du sel (Le riz en poudre est la meilleure céréale. Ou utilisez du maïs finement moulu, de la farine de blé, du sorgho, ou de la patate cuite en purée.)

Dans 1 litre d’eau

Mettez une demi-petite cuillère de sel

et 8 grosses cuillères (ou 2 poignées) de céréales en poudre

Ja

Faites bouillir l’ensemble pendant 5 à 7 minutes pour obtenir une bouillie liquide. Refroidissez rapidement la boisson et commencez à la donner à l’enfant.

Aux 2 sortes de boisson, ajoutez soit une demi-tasse de jus de fruits, d’eau de noix de coco, ou de la banane mûre écrasée, si possible. Cela fournit du potassium qui peut aider l’enfant à accepter plus de nourriture et de boisson.

Attention ! Goûtez la boisson à chaque fois avant de la donner pour vous assurer qu’elle n’est pas gâtée. Les boissons aux céréales peuvent moisir en quelques heures par temps chaud.

Important ! Adaptez cette préparation aux conditions locales. Si les bouteilles d’un litre ou les petites cuillères ne sont pas utilisées dans votre communauté, ajustez les quantités à des formes de mesure locales. Dans les endroits où les gens donnent traditionnellement des bouillies de céréales épaisses aux jeunes enfants, ajoutez assez d’eau pour rendre la bouillie liquide, et servez-vous-en pour réhydrater la personne. Cherchez un moyen facile et simple.

Faites boire la boisson de réhydratation par petites gorgées, toutes les 5 minutes, jusqu’à ce que la personne recommence à uriner normalement. Un adulte de grande taille aura besoin d’au moins 3 litres de cette boisson par jour ; un jeune enfant doit en boire au minimum un litre par jour, ou un verre pour chaque selle liquide. Continuez à donner la boisson de réhydratation souvent et en petites gorgées, même si la personne vomit. Le liquide bu ne sera pas entièrement vomi.

Attention ! Si la personne ne peut pas avaler assez de liquide, si elle est trop faible pour boire, ou si elle vomit tout ce qu’elle avale et qu’on ne peut pas arrêter les vomissements, recherchez une assistance médicale. Il sera peut-être nécessaire de lui injecter du sérum par les veines.

Note. : Dans certains pays, on peut trouver des sachets de solution de réhydratation orale (SRO) qui doivent être mélangés avec de l’eau. Ils contiennent du sucre, du sel, de l’acide citrique, du zinc, et du potassium (p. Solution de réhydratation orale, “SRO”). Mais les boissons préparées correctement à la maison—surtout celles qui contiennent une céréale —sont moins chères, plus sûres et plus efficaces que les sachets de SRO.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →