Chapitre 10 Première Secours

Os cassés (fractures), os déboîtés (luxations), et entorses (foulures)

Tout d’abord, déterminez si l’os est cassé, ou déboîté (c’est-à-dire qu’il est sorti de sa place dans une articulation), ou si les muscles ont subi une entorse (ou foulure). Il est parfois très difficile de différencier ces lésions, et dans ces cas, seule une radiographie peut confirmer la nature de la lésion. Si vous êtes dans cette situation, immobilisez la partie du corps affectée (empêchez-la de bouger), et allez chercher un secours médical. Il se peut aussi qu’il s’agisse de plusieurs de ces lésions à la fois.

Donnez un antidouleur comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène, pour diminuer un peu la souffrance.

Fracture

image

Déformation au milieu d’un os, ou douleur à un endroit spécifique de l’os, et peu ou pas de douleur quand la partie affectée est immobile. Mais un os peut être cassé sans qu’il y ait de déformation. Une radiographie peut déterminer avec certitude s’il s’agit d’une fracture.

Luxation

image

Déformation au niveau d’une articulation avec incapacité de bouger l’articulation

Entorse ou foulure

image

Enflure et douleur près d’une articulation.

Os cassés (fractures)

Un os cassé doit rester immobile jusqu’à ce que quelqu’un d’expérimenté puisse y mettre un plâtre. Pour faciliter l’immobilité, faites une attelle à partir d’un morceau de carton plié, d’un morceau de planche plate, de la tige centrale d’une feuille de palmier, ou de quelque chose d’autre qui soit droit et dur.

Comment faire une attelle

Étape 1 :

Placez le bras dans sa position naturelle au repos. Le coude doit être plié.

image

Étape 2 :

Enveloppez une section plus grande que la partie affectée, d’une couche de bandage, de gaze, ou de tissu fin, ou utilisez la manche d’un vêtement.

image

Étape 3 :

Placez le bras sur l’attelle. Mettez un morceau de tissu enroulé sur lui-même dans la main, afin d’éviter qu’elle ne se resserre. Pour une jambe, fixez l’attelle sur le côté.

image

Étape 4 :

Attachez l’attelle au bras avec un bandage ou une bande de tissu.

image

Laissez les doigts et les orteils à découvert et assurez-vous régulièrement qu’ils sont d’une température et d’une sensibilité normales (si les doigts et les orteils sont froids ou engourdis, vérifiez que les bandages ne soient pas trop serrés et ne bloquent pas la circulation du sang).

image

Placez une attelle autour d’une cuisse cassée à partir de la hanche jusqu’à la cheville.

image

S’agissant d’un doigt ou d’un orteil, unissez-le au doigt ou à l’orteil suivant, avec une petite couche de gaze ou de tissu souple entre les deux, et installez l’attelle sous l’ensemble.

Mettre un bras ou une épaule en écharpe

Vous pouvez utiliser une écharpe (bandage large appliqué contre la poitrine et autour du cou) pour protéger et soutenir un bras ou une épaule blessée.

image

Remettre en place un os cassé (réduire une fracture)

Avant de remettre un os en place, attendez que l’enflure ait disparu.

Si l’os n’est plus dans sa position naturelle, le remettre en place l’aidera à guérir. Mais si vous ne savez pas comment réduire une fracture, vous risquez de causer beaucoup de dommages. Si possible, seule une personne expérimentée devrait le faire. Beaucoup de communautés ont des guérisseurs traditionnels ou des agents de santé communautaire qui savent bien remettre en place les os cassés.

Étape 1 :

Tout d’abord, donnez des médicaments contre la douleur. Vous pouvez aussi administrer un tranquillisant, comme le lorazépam ou le diazépam.

Étape 2 :

Demandez à un assistant de maintenir la partie près du corps immobile, ou attachez-la à quelque chose qui ne bouge pas.

Étape 3 :

Tirez la partie la plus éloignée lentement, mais fermement, en un geste continu. Ne tirez pas d’un coup sec, mais tirez assez fort pour séparer les os.

image

Étape 4 :

Quand les 2 morceaux d’os sont séparés, alignez-en doucement les 2 bords et laissez-les se remettre ensemble.

image

N’essayez pas de remettre un os en place si la fracture semble aller jusque dans l’articulation, ou s’il semble y avoir plus d’une fracture, ce qui laisserait un morceau d’os “flottant” au milieu. N’essayez pas de tirer ou pousser les os d’un coup sec, ni de les forcer à se remettre en place. Ceci peut causer des dommages permanents (qui ne disparaîtront pas). Recherchez une assistance médicale.

Fractures où les os déchirent la peau (fractures “ouvertes”)

image

Les fractures ouvertes s’infectent facilement. Nettoyez bien la plaie sous un fort jet d’eau courante pendant au moins 5 minutes. Posez une attelle autour du membre, donner du ceftriaxone, de la cloxacilline, de la clindamycine, OU de la céphalexine, et cherchez une assistance médicale.

Si vous ne pouvez pas obtenir d’aide rapidement, nettoyez bien la plaie et faites un petit pansement avec de la gaze stérile. Changez souvent la gaze. S’il n’y a pas de signes d’infection pendant 3 jours, remettez l’os en place, refermez la plaie, et posez un plâtre.

Os déboîtés (luxations)

image

Un os qui est sorti de son logement dans une articulation (os « démis », ou « déboîté », ou « luxé ») doit être remis en place le plus vite possible. Plus on attend, plus il sera difficile et douloureux de remboîter l’os.

La méthode habituelle est de tirer l’os lentement et doucement hors de son articulation, puis de le laisser se remboîter (on entend un petit claquement). Une demi-heure avant d’essayer de remettre l’os, donnez un tranquillisant comme le diazépam, et un médicament contre la douleur, comme l’ibuprofène. Si vous ne pouvez pas remboîter l’os, cherchez une assistance médicale.

Après la remise en place de l’os, immobilisez-le encore pendant 2 ou 3 semaines à l’aide d’une attelle ou d’une écharpe. La personne prendra un antidouleur comme l’ibuprofène, selon le besoin. Dès que la douleur aura suffisamment diminué pour permettre un peu de mouvement, demandez à la personne de sortir le membre de l’attelle ou de l’écharpe toutes les 2 ou 3 heures, et de faire doucement plier ou rouler l’articulation. S’il s’agit d’une épaule, elle doit laisser pendre le bras et lui faire faire de petits cercles dans un mouvement de va-et-vient. Elle devra bouger cette articulation avec beaucoup de prudence pendant les 2 ou 3 mois à venir. Les déboîtements mettent beaucoup de temps à guérir.

Si la douleur est intense après la remise en place d’un os déboîté, celui-ci est peut-être cassé.

Comment remettre une épaule déboîtée

Tirez la partie basse du haut du bras fortement et fermement vers le bas. Ou bien faites tenir à la personne un seau rempli de 5 ou 7 litres (kilos) d’eau pendant 15 à 20 minutes. Ceci lui étirera le bras vers le bas, et l’épaule devrait revenir en place.

image

Si l’épaule ne rentre pas dans son logement, faites doucement une pression à l’aide des deux pouces sur la pointe de l’omoplate. Le bras se remettra en place avec un petit « clac ».

OU

image

Tournez lentement le bras vers vous comme ceci. Il est préférable qu’un assistant aide à garder la personne immobile, de manière à ne faire bouger que le bras.

image

Puis, maintenez le bras en écharpe comme ceci pour l’empêcher de glisser à nouveau hors de l’articulation.

image

Coude déboîté

Étape 1 :

Demandez à la personne de se coucher, puis positionnez son avant-bras en ligne droite avec le haut du bras, pour que les os soient alignés.

Étape 2 :

Demandez à quelqu’un de vous aider à maintenir fermement le haut du bras. Tirez l’avant-bras vers vous, et pliez doucement le coude.

image

Étape 3 :

Poussez le haut du bras vers la table ou le sol, en continuant à plier le coude. À un certain point vous devriez sentir le mouvement de quelque chose qui rentre dans autre chose, accompagné d’un petit « clac ».

Placez le coude dans une attelle pour l’empêcher de glisser à nouveau hors de l’articulation.

image

Important

Si vous sentez beaucoup de résistance, arrêtez ! Vous pouvez casser l’os. Placez le coude dans une attelle, comme le montre le dessin, et allez vite chercher une assistance médicale.

image

Doigt déboîté

Tirez fermement sur le doigt déboîté pour le faire sortir, puis poussez la base de l’os du doigt pour le remettre en place.

image

Placez l’attelle de manière à maintenir le doigt déboîté et le doigt suivant ensemble.

Entorses et foulures (tissus tordus ou déchirés sous la peau)

image

Signes :

Traitement :

Pour accélérer la guérison et réduire l’enflure, suivez les lignes directrice « RGCE » :

Ces actions permettront de diminuer la douleur et l’enflure. Si elles sont accomplies immédiatement et régulièrement, elles permettront de guérir la partie blessée plus rapidement, et de diminuer le risque de problèmes après la guérison.

La personne ne doit appliquer ni pression ni poids sur la zone de la lésion. Normalement, les entorses et les foulures mettent 1 à 2 semaines pour guérir.

Bandage pour une entorse

Commencez près des orteils ou des doigts.

image

Bandez la zone fermement, mais pas trop serré. Les orteils ou les doigts doivent avoir une température et une sensibilité normales.

Les contusions

Une contusion (également appelée ecchymose, meurtrissure, ou bleu) signale que certains tissus sous la peau ont été endommagés, et qu’une petite quantité de sang s’est écoulée hors des vaisseaux sanguins. Les contusions peuvent faire très mal et inquiéter la personne, mais elles ne sont généralement pas graves. Traitez une contusion de la même façon que vous le feriez d’une entorse : repos, glace, compression, et surélévation du membre.

Par contre, une contusion sur la tête ou le ventre peut annoncer un problème plus grave. Si la personne a récemment reçu un coup violent à la tête, voyez les pages Les blessures graves à la tête à Les saignements à la tête. Si la personne a été frappée dans le ventre, p. Les lésions et blessures à l’abdomen.

Si vous remarquez que quelqu’un a souvent des contusions sur le corps, ou plusieurs contusions à différents stades de guérison, cela peut être un cas de maltraitance.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →