Chapitre 10 Première Secours

Les blessures

  1. Arrêtez le saignement en appliquant une pression sur son point d’origine (p. Les saignements ).
  2. Nettoyez soigneusement la plaie dès que possible. Mieux vous la nettoierez, moins elle risquera de s’infecter. Pour les plaies importantes, donnez un médicament contre la douleur avant de nettoyer et de traiter la plaie. Injectez de la lidocaïne (p. Lidocaïne) autour de la plaie, et juste sous la peau à l’intérieur de la plaie. Ou administrez un autre antidouleur, en lui laissant le temps d’agir.
  3. Faites un pansement et refermez la plaie, ou, s’il s’agit d’une petite blessure, laissez-la à l’air libre jusqu’à ce qu’elle guérisse.

Nettoyez toutes les blessures

Toute blessure, grande ou petite, peut s’infecter. Toutes doivent être soigneusement nettoyées.

Lavez-vous bien les mains à l’eau et au savon. Puis rincez la blessure sous 1 à 4 litres d’eau courante. Vous n’avez pas besoin d’antiseptiques, car certains peuvent ralentir la guérison. Si la plaie est sale, utilisez de l’eau savonneuse, puis rincez à l’eau claire.

S’il y en a, soulevez les morceaux de peau qui pendent pour nettoyer la chair dessous. Pour les plaies profondes, faites gicler l’eau à l’intérieur de la plaie au moyen d’une poire d’aspiration, en laissant l’eau ruisseler.

image

Ou retirez l’aiguille d’une seringue, et injectez de l’eau dans la plaie. Ou laissez simplement couler beaucoup d’eau propre sur et dans la plaie.

Faites sortir tout ce qui est resté à l’intérieur de la plaie, surtout de la terre, des bouts de bois ou d’autres matières dures. Vous devrez peut-être utiliser un morceau de gaze stérile ou de tissu propre pour enlever ces matières, après quoi vous rincerez abondamment l’endroit.

Soigner les blessures

Pendant que la blessure commence sa cicatrisation, assurez-vous qu’elle reste propre en tout temps, pour éviter l’infection. Si elle se resalit, nettoyez la plaie avec beaucoup d’eau. Recouvrez celle-ci d’un bandage, de gaze stérile, d’une feuille de bananier bien lavée, ou d’un morceau de tissu très propre, pour la protéger de la saleté. L’application de miel sur la plaie peut aussi contribuer à empêcher l’infection. Changez le pansement tous les jours, et chaque fois qu’il se mouille ou se salit. Il vaut mieux ne pas porter de bandage du tout que d’en avoir un de sale ou de mouillé.

Surveillez les signes d’infection, par exemple une rougeur, une douleur qui augmente, de la chaleur, une enflure, ou du pus à l’emplacement de la blessure. À l’apparition d’un de ces signes, nettoyez la plaie. Vous devrez peut-être écarter doucement les bords de la blessure pour la nettoyer. Veillez à ce que l’infection ne se propage pas à d’autres parties du corps (p. L’infection).

Refermer les blessures

Il est préférable de laisser guérir une petite blessure toute seule. Elle ne devrait pas nécessiter de points de suture (couture). Le plus important est que la plaie reste propre.

Une blessure qui existe depuis plus de 12 heures doit être nettoyée et laissée à l’air libre.

Une plaie plus importante, dont on arrive à ramener les bords ensemble, guérira mieux si elle est refermée.

Pour refermer une plaie propre et peu profonde, utilisez des sparadraps papillon ou de la colle, ou faites des points de suture.

Le sparadrap papillon

Servez-vous de sparadraps papillons pour les petites coupures.

La peau autour de la plaie doit être propre et sèche pour que le sparadrap tienne.

image

La peau autour de la plaie doit être propre et sèche pour que le sparadrap tienne.

La colle

Les colles de type Super Glue ou Krazy Glue (faites de cyanoacrylate, qui est un puissant adhésif) offrent une solution plus pratique à réaliser que la suture, et marchent tout aussi bien pour la plupart des blessures. Servez-vous-en quand vous pouvez voir que les deux bords de la plaie s’ajusteront facilement ensemble. Cette méthode est moins bien adaptée aux blessures aux mains ou aux articulations, car celles-ci sont souvent en mouvement. N’appliquez pas de colle près des yeux.

image

Étape 1 :

Assurez-vous que la plaie est propre et que la peau qui l’entoure est bien sèche.

Étape 2 :

Faites se rejoindre les bords de la plaie. Gardez les doigts loin de la plaie pour qu’ils ne touchent pas la colle. Un assistant peut utiliser deux petits bâtons propres pour maintenir les deux bords ensemble.

Étape 3 :

Appliquez la colle en suivant la ligne des bords de la plaie rassemblés.

Étape 4 :

Maintenez les bords rassemblés pendant 30 secondes. Puis ajoutez une autre ligne de colle. Laissez encore passer 30 secondes, puis ajoutez une troisième ligne de colle. Chaque ligne doit être plus large que la précédente, et couvrir un peu plus de peau autour de la plaie.

La colle se dissoudra toute seule. D’ici là, la plaie devrait être cicatrisée.

Les points de suture

Les points de suture conviennent mieux si la blessure est peu profonde et en longueur, ou si les morceaux de peau autour de la blessure sont trop séparés pour qu’on puisse les rassembler facilement. Alignez les bords. Les bords de la plaie doivent légèrement ressortir au lieu d’être enfoncés dans la chair.

Pendant que vous cousez, assurez-vous que la profondeur et la longueur de la suture sont les mêmes de chaque côté de la plaie.

Étape 1 :

Faites les points de suture de manière à traverser les chairs déchirées, sans entrer à la base ou en dessous de la déchirure.

Si vous n’avez pas de fil spécial pour les sutures, ou d’aiguille chirurgicale courbée, utilisez une aiguille à coudre après l’avoir aiguisée. Faites bouillir l’aiguille, le fil de soie ou de nylon, et une paire de pincettes pour tirer l’aiguille là où la peau est plus dure.

image image

Étape 2 :

Faites un nœud solide.

image image

Étape 3 :

Faites assez de points de suture pour fermer la déchirure sur toute sa longueur.

Dans le cas de blessures profondes, 2 ou 3 points de suture devraient être faits à l’intérieur du muscle, avec du fil chirurgical résorbable (qui se dissout tout seul), avant de recoudre la peau elle-même. Si vous ne pouvez pas coudre dans le muscle, ne refermez pas la plaie.

image

Laissez les points de suture en place pendant une semaine environ (10 jours pour les blessures à la jambe). Puis, coupez le fil à chaque point, et retirez-le. Si vous cousez aussi des vêtements de temps à autre, vous verrez que votre expérience en couture améliorera aussi votre capacité à recoudre des plaies.

Comment faire un nœud solide :

image image image image

Les blessures profondes

Toute blessure profonde doit être laissée ouverte pour permettre sa cicatrisation. Les plaies qui ne sont pas refermées correctement s’infectent facilement. Les plaies irrégulières, compliquées, et surtout les blessures perforantes (c’est-à-dire qui ont été causées par la pénétration d’un objet dans les chairs) devraient être nettoyées deux fois par jour avec de l’eau bouillie, puis maintenues à l’air libre, ou rouvertes si elles commençaient à se refermer d’elles-mêmes, de manière qu’elles puissent guérir depuis l’intérieur.

Les plaies profondes peuvent s’infecter au tétanos. La personne doit recevoir un vaccin contre le tétanos et une immunoglobuline antitétanique.

Si vous n’êtes pas sûr qu’il vaille mieux refermer une plaie, vous avez sans doute raison. Ne la refermez pas.

Ne refermez jamais les morsures d’animaux, les blessures perforantes, ou les plaies irrégulières et compliquées.

Les morsures d’animaux

image

Lavez soigneusement les morsures d’animaux à l’eau courante et au savon pendant au moins 15 minutes. Les morsures d’animaux s’infectant très facilement, administrez vite des antibiotiques :

L’amoxicilline (p. amoxicilline) est le meilleur médicament de prévention des infections après une morsure d’animal.

Si vous n’avez pas d’amoxicilline, donnez l’un de ces médicaments :

doxycycline (p. Doxycycline) OU
cotrimoxazole (p. Cotrimoxazole) OU
pénicilline V (p. Pénicilline par voie orale)

ET l’un de ceux-ci :

métronidazole OU
clindamycine (p. Clindamycine)

En cas de morsure de chien, de singe, de chauve-souris ou de raton laveur, la personne doit immédiatement recevoir le vaccin contre la rage, et des immunoglobulines.

Les signes de la rage ressemblent beaucoup à ceux de la grippe, mais contrairement à celle-ci, la rage est mortelle. Donc, si vous n’avez pas de vaccin contre la rage ou des immunoglobulines, contactez immédiatement votre ministère de la santé.

Les coups de couteau

image

Les blessures profondes de coups de couteau doivent généralement rester ouvertes et être très souvent nettoyées. Donnez de la cloxacilline (p. Dicloxacilline) ou de la clindamycine (p. Clindamycine) à l’apparition de tout signe d’infection.

Pour les coups de couteau à la poitrine, p. Les blessures au torse et les côtes cassées. Pour les coups de couteau au ventre, p. Les lésions et blessures à l’abdomen.

Les blessures par balle

image

Suivez les instructions de la page Pas de battements de cœur pour arrêter les saignements par pression directe, à la fois à l’endroit où la balle est entrée et là où elle est ressortie. S’il n’y a pas de blessure de sortie, la balle devra être enlevée. Recherchez tout de suite une assistance médicale.

Dans tous les cas, lavez bien la plaie et donnez de la cloxacilline (p. Dicloxacilline), de la clindamycine (p. Clindamycine), ou de la céphalexine (p. Céphalexine).

Si la balle atteint la tête, amenez la personne à l’hôpital. En chemin, surélevez un peu sa tête à l’aide de couvertures pliées ou d’oreillers. Recouvrez la blessure d’un pansement propre.

image image

Si vous pensez que la balle a pu toucher un os, celui-ci peut s’être fracturé (cassé) ou fendu. Placez le membre dans une attelle et recommandez à la personne de ne pas s’en servir pendant plusieurs semaines. Voir Os cassés (fractures) à Fractures où les os déchirent la peau (fractures “ouvertes”).

Hameçons

Étape 1 :

Poussez le crochet à travers la peau de sorte qu’il ressorte de l’autre côté comme ceci :

image image

Étape 2 :

Coupez la pointe du crochet.

image

Étape 3 :

Retirez le reste du crochet.

image

L’infection

Toute blessure peut s’infecter.

Signes d’infection

La plaie est infectée si elle :

L’infection s’étend à d’autres parties du corps si :

Les ganglions lymphatiques sont des petites poches qui forment des boules sous la peau quand ils sont infectés. Ce sont des « pièges » à microbes. Le gonflement des ganglions lymphatiques signale toujours une infection.

image

Traitement de l’infection

Nettoyez bien la plaie. Vous devrez peut-être percer un abcès ou retirer des points de suture. Pour en savoir plus sur les abcès, voir p. Les furoncles et les abcès. À moins que la partie infectée soit petite et guérisse vite, il vaut généralement mieux administrer des antibiotiques. Donnez de la dicloxacilline (p. Dicloxacilline), de la céphalexine (p. Céphalexine), ou de la clindamycine (p. Clindamycine). Si la plaie est profonde, injectez un vaccin contre le tétanos (p. Immunoglobuline antitétanique).

Si l’infection ne guérit pas, elle peut se propager à travers le sang. Cela devient alors un sepsis, autre nom de la septicémie.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →