Chapitre 10 Première Secours

Le viol

image

Tout acte sexuel exécuté de force, ou qui n’est pas voulu ni accepté est un viol. Les femmes et les filles peuvent être violées par des personnes qu’elles connaissent, des étrangers, des membres de la famille, leur mari, ou leur petit ami. Les hommes et les garçons peuvent eux aussi être violés.

Une personne qui a été violée aura besoin de premiers soins pour les blessures physiques, s’il y en a. Elle aura aussi besoin d’une attention bienveillante, et d’un soutien émotionnel. Elle doit être traitée avec gentillesse et compréhension. Elle ne doit surtout pas recevoir de reproches.

Il est possible que le viol entraîne une grossesse. Mais celle-ci peut être évitée grâce à la prise de fortes doses de pilules contraceptives le plus tôt possible après le viol (p. contraception d’urgence). Il peut aussi communiquer des infections sexuellement transmissibles (p. L’herpès génital et suivantes). Pour prévenir l’infection à VIH, p. Prévention du VIH.

Il peut être difficile pour la personne qui a été violée de se laisser toucher ou examiner. Il vous faudra donc lui expliquer ce que vous allez faire pendant l’examen ou les soins. Demandez-lui la permission avant de la toucher.

Rapport de la clinique

Date :

Heure :

 

Déclaration du patient 

 

 

 

Examen :

 

 

Si ses organes génitaux portent des déchirures, des blessures ou des contusions, celles-ci seront douloureuses. Donnez de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène. Si l’anus ou le vagin saignent beaucoup, comprimez l’ouverture de la blessure pour arrêter le saignement. Apprenez à la personne à le faire elle-même, au cas où les saignements recommenceraient plus tard.

Pour les petites blessures et déchirures sur les organes génitaux, demandez à la personne de faire des bains chauds de la zone génitale, 3 fois par jour. En urinant, elle peut aussi verser de l’eau sur les parties génitales pour réduire la sensation de brûlure. Des blessures et des déchirures plus importantes nécessiteront peut-être des points de suture (p. Les blessures à Les points de suture).

Prenez note de chacune des blessures que vous découvrez. Ceci vous aidera à vous assurer que son état s’améliore, pendant les visites suivantes. Votre rapport peut aussi servir de preuve, au cas où la personne déciderait de porter plainte à la police.

Vérifiez s’il y a des blessures en d’autres endroits du corps. Pour le traitement d’autres types de traumatismes, consultez les sections correspondantes ailleurs dans ce chapitre. Si la personne rapporte le cas à la police, même si elle le fait beaucoup plus tard, un compte rendu de l’examen clinique, y compris les blessures s’il y en a, devra être fourni.

Prévoyez une visite de suivi quelques jours plus tard, pour vérifier l’état psychologique et physique de la personne.

Voyez s’il y a des blessures et des déchirures qui pourraient causer des infections (p. L’infection). Les infections de la vessie (p. Infections urinaires) sont très courantes après des rapports sexuels forcés ou violents.

📖 Table de matières
← Précédent | Suivant →